Budget primitif 2020

Budget primitif 2020

Janvier 2020
Rapporteur : Bernard LAURENT
32 pages
32 minute(s)
BudgetFinances locales

Hausse du budget primitif 2020

Prévu à hauteur de 3 850 M€, le budget primitif 2020 connaît une hausse de 18 M€ soit un peu moins de 0,5 % par rapport à 2019.

En recettes, la recentralisation de l’apprentissage modifie la structure des recettes et entraînent une baisse de 108 M€ en fonctionnement.

En dépenses de fonctionnement, elles baissent en écritures réelles de 110 M€ et connaissent une augmentation de 1,2 % à périmètre constant. Les dépenses d’investissement augmentent de 75 M€ pour atteindre un volume de 1,225 Md€.

Remarques du CESER quant au budget primitif

Pour le CESER Lyon, le document budgétaire présente une lisibilité améliorée, hormis le chapitre consacré à la formation professionnelle.

Le CESER note que le budget s’inscrit pleinement dans la continuité des exercices précédents, l’Exécutif ayant atteint en 3 ans son objectif annuel d’économies de 300 M€ en fonctionnement. Depuis le début du mandat c’est 980 M€ d’économies cumulées qui ont été réalisées. Le CESER Auvergne-Rhône-Alpes note toutefois qu'à la suite du rapport de la cour des comptes, la singularité de la Région Auvergne-Rhône-Alpes est une singularité partagée avec d’autres régions.

Le CESER insiste dans son avis sur la nécessité pour l’Etat de respecter ses engagements tant sur les règles de compensation que sur les dotations.

Le CESER s’interroge sur les dépenses en matière de formation professionnelle qui auraient mérité un argumentaire plus développé compte tenu des enjeux et de la baisse conséquente qu’a connu cette politique lors des 3 derniers exercices (-150 M€). Sur l’économie, la régionalisation des pôles de compétitivité et ses conditions interroge le CESER sur le désengagement de l’État pour l’accompagnement des entreprises. Le CESER encourage la Région à considérer certaines dépenses de fonctionnement comme des investissements d’avenir.

En finalisant le plan d’économies de dépenses de fonctionnement, en améliorant l’épargne, en ramenant la capacité de désendettement à moins de 4 ans (réalisation estimée), le projet de budget s’inscrit dans la continuité de la politique engagée en 2016. Enfin, le CESER prend bonne note de l’intention de l’Exécutif de procéder à une évaluation systématique des politiques régionales et souhaite y être associé comme la loi le prévoit

Nos avis et contributions partageant la même thématique

Juillet 2019
Le Président du Conseil régional sollicitait le CESER (cf courrier en annexe 1) sur les relations financières entre l’Etat et la Région tant au regard des re...
Juin 2019
L’examen annuel du compte administratif de la collectivité est pour le CESER, au-delà de l’obligation légale prévue par les textes, l’occasion de se prononce...
Octobre 2018
Comme le prévoit le législateur, la collectivité régionale est invitée à susciter le débat sur les Orientations budgétaires. Par son avis, notre assemblée s’...

Nos publications de la même commission

Juin 2019
L’examen annuel du compte administratif de la collectivité est pour le CESER, au-delà de l’obligation légale prévue par les textes, l’occasion de se prononce...
Octobre 2018
Comme le prévoit le législateur, la collectivité régionale est invitée à susciter le débat sur les Orientations budgétaires. Par son avis, notre assemblée s’...
Octobre 2018
Comme le prévoit le législateur, le CESER est saisi obligatoirement pour rendre un avis sur tous les documents budgétaires de la collectivité régionale.